Les amis du théâtre de la liberté de Jénine

ARNA


Arna Mer est née en 1929 de parents juifs sionistes dans ce qui était appelé alors la Palestine.

Depuis la création de l’état d’Israël en 1948, elle n’a cessé de s’investir dans le combat en faveur de l’égalité des droits pour tous ses citoyens, et, dès 1967, pour les droits du peuple palestinien.

Elle deviendra madame Mer-Khamis après avoir épousé Saliba Khamis, Palestinien citoyen israélien, secrétaire du parti communiste. En 1987, après le déclenchement de la première intifada, Arna Mer-Khamis éprouve le besoin d’établir des centres d’animation dans le camp de réfugiés de Jénine à l’intention des jeunes traumatisés par la violence qui sévit autour d’eux. En 1988 elle fonde l’organisation "Care and Learning - prendre soin et apprendre" pour répondre à leurs besoins. Le premier objectif de Care and Learning concerne les prisons, où des centaines d’adolescents sont détenus dans des conditions extrêmement traumatisantes.

De 1988 à 1990, la plupart des écoles dans les Territoires occupés sont fermées par les autorités israéliennes. Pour suppléer au programme d’éducation à domicile mis en place par les Comités de Femmes Palestiniennes, Care and Learning envoie tous les week-end des volontaires dans la région de Jénine, “armés de papier et de crayons", pour aider les enfants à s’exprimer par la créativité.

En 1989, Arna Mer-Khamis crée un centre d’éducation alternatif dans le camp de réfugiés palestiniens de Jénine. En 1993, elle reçoit pour son travail le prix Nobel Alternatif de la Paix. Avec l’argent du prix elle fait construire une école de théâtre pour les enfants, qui peuvent ainsi y exprimer leurs frustrations et leurs peurs quotidiennes.

Arna Mer-Khamis est décédée en février 1995 après un long combat contre le cancer.

Le Théâtre de la Liberté, Freedom Theatre (site internet : www.thefreedomtheatre.org) est né en 2006 de la volonté de prolonger l’engagement d’Arna Mer, dont témoigne le film « Les enfants d’Arna » réalisé en 2004 par son fils Juliano Mer Khamis, directeur du Freedom Theatre.

Arna Mer est née en 1929 dans une petite ville de Galilée, alors en Palestine, fondée par des immigrants juifs et en 1948 elle se bat pour la création de l’Etat d’Israël. Puis rapidement elle s’investit dans le combat en faveur de l’égalité des droits pour tous les citoyens quelle que soit leur origine et, dès 1967, pour les droits du peuple palestinien. Elle épouse Saliba Khamis, Palestinien d’Israël originaire de Nazareth.

Arna acquiert une formation en art thérapie et en 1987, après le déclenchement de la première Intifada, la nécessité d’établir descentres culturels pour les enfants palestiniens s’impose à elle. En 1988, alors que la plupart des écoles dans les Territoires Occupés sont fermées par les autorités israéliennes, elle fonde l’organisation « Care and Learning » (« prendre soin et apprendre ») pour répondre aux besoins de ces enfants. Conjointement au programme d’éducation à domicile mis en place par les Comités de femmes palestiniennes, « Care and Learning » envoie tous les week-ends des volontaires dans la région de Jénine « armés de papier et de crayons » pour aider les enfants à se libérer de la violence par la créativité.

Arna Mer Khamis crée un centre d’éducation dans le camp de Jénine en 1989, pour lequel elle reçoit en 1993 le prix Nobel Alternatif de la Paix. Elle investit tout le montant de ce prix dans la construction d’une école de théâtre pour les enfants palestiniens afin de leur permettre d’exorciser frustrations et peurs quotidiennes. En 1995 elle meurt d’un cancer. Son théâtre est entièrement détruit lors de l’opération « Remparts » déclenchée par l’armée israélienne en 2002.

Juliano Mer Khamis, acteur israélien de renom, rend hommage à l’engagement de sa mère dans « Les enfants d’Arna ». Plusieurs fois primé [1], ce film poignant montre les activités d’Arna avec les enfants palestiniens et le destin tragique de plusieurs d’entre eux.

Encouragés par le succès de ce film, Juliano Mer Khamis, des amis d’Arna, des dirigeants d’associations du camp de Jénine et le personnel local d’un centre de rééducation fonctionnelle pour enfants ont décidé de reprendre et continuer l’œuvre d’Arna : c’est la naissance du Freedom Theatre.

[1Prix et festivals : - Meilleur documentaire de long-métrage Tribeca Film Festival USA - FIPRESCI Meilleur premier film documentaire Hot Docs Film festival Canada - Meilleur premier film documentaire One World film festival République tchèque - The Dutch Academy Award pour le meilleur documentaire de 2004 - Premier prix, section enfance et jeunesse, du festival du Cinéma des Droits Humains à Buenos Aires en 2008.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 411 / 59168